GLOBAL BIOENERGIES REDUIT SA PERTE

Date : 10/17/2019 @ 11:36PM
Source : GlobeNewswire Inc.
Stock : Global Bioenergies (ALGBE)
Quote : 2.695  0.225 (9.11%) @ 12:40AM
Global Bioenergies share price Chart

GLOBAL BIOENERGIES REDUIT SA PERTE

Global Bioenergies (EU:ALGBE)
Historical Stock Chart

2 Months : From Oct 2019 to Dec 2019

Click Here for more Global Bioenergies Charts.
GLOBAL BIOENERGIES REDUIT SA PERTE

GLOBAL BIOENERGIES REDUIT SA PERTE

Evry (France), le 17 octobre 2019 Publication des comptes semestriels au 30 juin 2019 audités et arrêtés par le Conseil d’administration tenu ce jour.

Le rapport complet relatif au premier semestre 2019 est disponible sur le site internet de Global Bioenergies, dans la rubrique « Investisseurs / Information réglementée ».

·Compte de résultat du Groupe au 30 juin 2019

       
Données en k€ du 01/01/19 du 01/01/18 du 01/01/17
COMPTES CONSOLIDES au 30/06/19 au 30/06/18 au 30/06/17
  6 mois 6 mois 6 mois
       
       
Produits d’exploitation 1 427 746 1 209
Charges d’exploitation 8 974 9 309 8 655
Résultat d’exploitation -7 546 -8 564 -7 446
       
EBITDA -5 719 -6 601 -6 315
       
Résultat financier -154 -323 -368
Résultat exceptionnel 119 80 15
       
Impôts sur les bénéfices NA* NA* NA*
       
Résultat net -7 580 -8 807 -7 799

* Note : par convention, le Groupe n’enregistre pas de Crédit d’Impôt Recherche lors des situations semestrielles à fin juin.

Le résultat net du premier semestre 2019 présente une amélioration de plus de 1,2 million d’euros par rapport au premier semestre 2018. L’effort d’industrialisation initié en 2014 a entraîné une augmentation des dépenses du Groupe, ce qui s’est reflété dans les résultats nets enregistrés au premier semestre de chaque année : -3,9M€ en 2014, -6,1M€ en 2015, -6,7M€ en 2016, -7,8M€ en 2017 puis -8,8M€ en 2018. Les 7,6M€ de perte enregistrés sur S1 2019 témoignent d’un inversement de tendance.

Les produits d’exploitation proviennent principalement des cinq subventions européennes accordées à Global Bioenergies entre 2017 et 2018 pour un montant total de plus de 12 millions d’euros. Le premier semestre 2019 bénéficie d’un effet « semestre plein » par rapport aux exercices précédents au cours desquels les projets ont connu leur lancement.

Les charges d’exploitation entament leur diminution et restent impactées par l’amortissement du démonstrateur de Leuna (1,5M€ sur ce semestre). Pour rappel, ce démonstrateur est amorti sur une durée de 4 ans qui prendra fin au cours du premier semestre 2021.

·Bilan du Groupe au 30 juin 2019

Actif en k€ 30/06/19 31/12/18   Passif en k€ 30/06/19 31/12/18
             
Immobilisations incorporelles 1 223 1 228   Capital 436 254
Immobilisations corporelles 6 017 7 778   Prime d’émission 90 358 74 207
Immobilisations financières 1 065 1 061   Report à nouveau -68 563 -54 926
        Résultat -7 580 -13 637
        Subventions d’équipement 298 383
             
ACTIF IMMOBILISE 8 305 10 067   CAPITAUX PROPRES 14 949 6 280
             
        PROVISIONS 88 66
             
Stock + Créances 3 962 4 262   Avances conditionnées et emprunts 8 348 9 356
Disponibilités + VMP 20 777 10 756   Fournisseurs et comptes rattachés 2 851 3 356
Charges constatées d’avance 331 352   Autres dettes et PCA 7 138 6 379
             
ACTIF CIRCULANT 25 069 15 370   DETTES ET PCA 18 338 19 090
             
TOTAL ACTIF 33 374 25 436   TOTAL PASSIF 33 374 25 436

Le bilan des comptes consolidés fait apparaître les principales évolutions suivantes :

- diminution de l’actif immobilisé résultant de l’amortissement du démonstrateur de Leuna ;

- hausse de la trésorerie brute établie à 20,8M€ au 30 juin 2019 ;

- diminution des postes « dettes et produits constatés d’avance », toujours fortement impactés par les subventions européennes encaissées en 2017 et 2018. Ces encaissements perçus à l’amorce des projets dépassant le montant des dépenses afférentes sont enregistrés en « produits constatés d’avance » pour un total de 5,7M€ au 30 juin 2019.

·Présentation des flux de trésorerie du Groupe Global Bioenergies au 30 juin 2019

FLUX DE TRESORERIE en k€ S1 2019 2018 2017
       
Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles -5 195 -7 418 -9 066
  Résultat net -7 580 -13 637 -14 253
  Dotations aux amortissements 1 808 3 457 2 857
  Impact de la variation du BFR 577 2 762 2 330
       
Flux de trésorerie provenant des activités d’investissement -66 -974 -2 022
Flux de trésorerie provenant des activités de financement 15 408 5 259 16 143
  Augmentation de capital nette des frais imputés sur prime d’émission 16 334 6 070 17 153
  Subventions d’équipement - - 289
  Avances ou prêts perçus - 1 384 300
  Avances ou prêts remboursés 932 2 279 1 612
  Apport comptes courants d’associés 6 84 12
       

Le tableau de flux de trésorerie reflète principalement l’augmentation de capital de juin dernier d’un montant de 16,9M€, dont 590k€ de frais d’opération imputés sur la prime d’émission.

·Faits marquants du premier semestre 2019 et événements récents

Amorce du virage vers la cosmétique

Le premier semestre 2019 a été caractérisé par l’amorce du virage vers la cosmétique. Bien que les débouchés potentiels dans cette industrie avaient été identifiés de longue date,- en atteste le partenariat avec L’Oréal initié en 2016 -, de récentes évolutions sont venues d’une part amplifier la profondeur de ce marché, qui jusqu’alors était considéré comme relativement restreint, et d’autre part conforter l’idée que l’industrie cosmétique serait à même de proposer pour les dérivés d’isobutène des prix sensiblement plus élevés que ceux identifiés dans le domaine des carburants. Ces évolutions ont trait aux revendications des consommateurs d’accéder à des produits d’origine naturelle et plus respectueux de l’environnement. Cette quête de naturalité, perceptible d’une façon générale dans de très nombreux marchés, est particulièrement visible dans le domaine de la cosmétique, et y revêt même un caractère pressant, le domaine étant soumis à de nouvelles réglementations limitant le recours à certains produits d’origine fossile. Le fait que L’Oréal, premier groupe mondial de cosmétiques, soit désormais premier actionnaire de la Société, en est un reflet indéniable.

Levée de fonds

Une opération d’augmentation de capital par voie d’offre au public et suppression du droit préférentiel de souscription a été lancée en juin et a permis de lever des fonds pour un montant total de près de 17 millions d’euros. Cette opération s’est traduite par l’émission de 3.639.475 actions nouvelles. Elle a notamment été marquée par l’investissement à hauteur de 7 millions d’euros du fonds BOLD Business Opportunities for L’Oréal Development et par celui de de 1,4 million d’euros du CM-CIC, administrateur de la Société, qui détenait déjà 8,3% du capital.

Franchissement d’un jalon dans le cadre du projet ISOPROD

Global Bioenergies et IBN-One ont franchi un jalon en juillet dans le cadre du projet ISOPROD financé par l’ADEME. Pour mémoire, ce projet est focalisé sur l’émergence de la première usine d’exploitation du procédé de Global Bioenergies. Le franchissement de ce jalon témoigne des progrès réalisés sur ce chantier et se traduira prochainement par un versement, sous forme d’avances remboursables, de 3,1M€ au bénéfice du Groupe.

Samuel Dubruque, Directeur Administratif et Financier de Global Bioenergies, déclare : « Nous allons continuer à améliorer le résultat net du Groupe dans les prochains semestres. »

Marc Delcourt, co-fondateur et Directeur Général de Global Bioenergies, conclut : « Depuis l’augmentation de capital de juin dernier, l’action Global Bioenergies a été malmenée : aujourd’hui, notre valorisation boursière est proche de notre trésorerie disponible. Pourtant, le développement de notre procédé nous vaut aujourd’hui une reconnaissance unanime dans le domaine de la biologie synthétique, et le projet d’usine IBN-One est l’un des plus innovants de ce domaine industriel émergent, à l’échelle mondiale. »

 

A propos de GLOBAL BIOENERGIES

Global Bioenergies est l’une des rares sociétés au monde et la seule en Europe à développer un procédé de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation. La société s’est focalisée dans un premier temps sur la fabrication biologique d’isobutène, une des plus importantes briques élémentaires de la pétrochimie qui peut être convertie en carburants, plastiques, verre organique et élastomères. Global Bioenergies continue d’améliorer les performances de son procédé, mène des essais sur son démonstrateur industriel en Allemagne et prépare la première usine de pleine taille au travers d’une Joint-Venture avec Cristal Union nommée IBN-One. Global Bioenergies est cotée sur Euronext Growth à Paris (FR0011052257 – ALGBE).

Recevez directement l’information de Global Bioenergies en vous inscrivant sur www.global-bioenergies.com

Suivez-nous sur Twitter : @GlobalBioenergi

Contact

GLOBAL BIOENERGIESSamuel DubruqueDirecteur Administratif et FinancierTéléphone :       01 64 98 20 50Courriel :            invest@global-bioenergies.com

 

Pièce jointe

  • GLOBAL BIOENERGIES REDUIT SA PERTE
Your Recent History
LSE
GKP
Gulf Keyst..
LSE
QPP
Quindell
FTSE
UKX
FTSE 100
LSE
IOF
Iofina
FX
GBPUSD
UK Sterlin..
Stocks you've viewed will appear in this box, letting you easily return to quotes you've seen previously.

Register now to create your own custom streaming stock watchlist.

NYSE, AMEX, and ASX quotes are delayed by at least 20 minutes.
All other quotes are delayed by at least 15 minutes unless otherwise stated.

Finance Manila is owned and operated by ADVFN PLC.
By accessing the services available at ADVFN you are agreeing to be bound by ADVFN's Terms & Conditions

P: V:fm D:20191207 15:14:08